- photo 1
La chute de cheveux saisonnière : comment l’éviter ?
Ecrit le 09-09-2020

Comme les feuilles mortes, elles reviennent, chaque année entre fin août et fin novembre, ces chutes de cheveux d’entrée de saison. Elles ne durent pas plus de 4 à 6 semaines, mais c’est suffisant pour nous toucher au moral dès la rentrée. Pour beaucoup, ces chutes saisonnières passent presque inaperçues. Pour d’autres, elles peuvent entraîner une perte de cheveux 3 à 4 fois plus élevée que durant le reste de l’année…

 - photo 4

 

Le souci, c’est quand la repousse qui suit n’est pas optimale ; cheveux plus fins, plus clairsemés… C’est là que ce phénomène saisonnier peut devenir un problème, année après année. Évidemment, cette chute en automne est aussi problématique chez les personnes qui ont déjà des cheveux qui manquent de vitalité. En effet, une fois que le follicule pileux meurt, la repousse du cheveu est impossible. D’où l’importance de prendre soin de sa  chevelure de manière préventive, dès que les cheveux s’éclaircissent pour ainsi éviter la perte définitive.

 

Alors comment réagir?

 

1) Par la consommation d’aliments sains et de compléments alimentaires.

 

La santé de nos cheveux commence dans notre assiette.

En effet, pour éviter une repousse trop fine et garder le volume capillaire, les racines ont besoin de nombreux nutriments et ce surtout en période de chute de cheveux.

Malheureusement, notre alimentation ne suffit pas toujours à nous amener toutes les vitamines et minéraux nécessaires, et c’est pourquoi aujourd’hui de nombreux  dermatologues préconisent une cure de compléments alimentaires riches en vitamines et minéraux pour fortifier vos cheveux et limiter l’impact des changements de saison.

Notez qu'il est important d’effectuer une cure de 3 mois pour respecter le cycle pilaire. Ils conseillent ainsi à leur patient de prendre des compléments alimentaires pour cheveux à raison de deux cures de trois mois par an, à partir du 15 mars et du 15 septembre, de manière à prévenir à chaque fois la chute de la saison suivante. Ainsi dopés par les vitamines, vos cheveux résisteront mieux aux petits déséquilibres de l’automne et du printemps.

Voici nos recommandations pour préserver la beauté et l'éclat de votre chevelure durant l’automne :

  • Consommez des aliments riches en zinc : viande de bœuf ou de veau, huîtres, … ;
  • Privilégiez des aliments riches en vitamine B : céréales complètes, poissons gras, … ;
  • Pensez aux fromages à pâte dure comme le Comté, l’emmental… ;
  • Consommez des fruits (de préférence de saison) : poire, kiwi, banane, fruit de la passion, mangue, pamplemousse, … ;
  • Mangez beaucoup de légumes : poireaux, épinards, potiron, céleri, carottes, brocolis … ;
  • Buvez beaucoup d’eau pour favoriser le renouvellement des follicules pileux et une belle repousse.

Enfin, l’hygiène de vie joue un rôle particulièrement important dans la santé de votre chevelure. Essayez donc de limiter, au maximum, le stress et le tabac. Faites du sport et contrôlez régulièrement, à l’aide d’une prise de sang, vos carences alimentaires (fer, vitamine D, magnésium, etc…).

 

2) Masser son cuir chevelu

 

Le massage du cuir chevelu est reconnu pour être particulièrement efficace pour prendre soin de ses cheveux. En stimulant la circulation sanguine, ce type de massage assouplit, renforce et oxygène le cuir chevelu. Ainsi, les nouveaux cheveux pousseront plus vite et en meilleure santé. Grâce à la micro-circulation, le bulbe capillaire bénéficie de toutes les vitamines nécessaires à la croissance d’un cheveu plus épais, brillant et soyeux.

 

3) Prendre soin de ses cheveux au quotidien.

 

Une chevelure en bonne santé sera moins sujette aux désagréments liés aux changements saisonniers. C’est pourquoi vous devez continuer à entretenir et nourrir vos cheveux de façon optimale. Malgré la chute capillaire, évitez de trop espacer les shampoings car le sébum et la pollution ne font pas bon ménage avec les cheveux fragiles. Sachez que les cheveux qui tombent au cours du shampoing ont une tige détachée du bulbe depuis longtemps. Le lavage ne vous en fait pas perdre davantage, il se contente d’éliminer ceux qui sont déjà morts.

Il est recommandé d’utiliser un shampoing neutre qui ne modifie pas l’acidité du cuir chevelu et en respecte l’intégrité. Evitez les shampoings avec un PH>7 qui contiennent du sulfate dans leur composition et qui détruiront la protection qui gaine les cheveux ; les rendant cassants, fragiles et leur faisant perdre leur éclat.

 

Vous voilà désormais parés pour affronter la prochaine saison et ses petits désagréments. Ne soyez plus angoissés par une perte capillaire passagère. Traitez le phénomène de l'intérieur en remplissant vos placards de bons aliments et en vous tournant vers un traitement avec des compléments alimentaires vitaminés. Pensez aussi à masser votre cuir chevelu et à sélectionner des soins doux et adaptés.

 

Découvrir les cures Krynéo pour femmes

Découvrir les cures Krynéo pour hommes

 

Nous répondons à vos questions et nous vous conseillons par téléphone au 00352/26 95 70 56 ou par email à info@kryneo.com.

Pour encore plus de conseils liés à la santé capillaire, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux.

Carence en vitamine C et perte de cheveux - photo 5

Carence en vitamine C et perte de cheveux - photo 6

Pour découvrir quelle cure Krynéo est adaptée à votre situation capillaire, faites le test

 - photo 7
La vitamine E, l’indispensable des cheveux en pleine santé

Lire la suite
 - photo 8
Perte de cheveux : quand consulter ?

Lire la suite
 - photo 9
Grossesse et post-partum : l’impact sur la santé des cheveux

Lire la suite
 - photo 10
Le germe de blé, un super-aliment pour les cheveux ?

Lire la suite
 - photo 11
Carence en vitamine C et perte de cheveux

Lire la suite
 - photo 12
Stress de la rentrée et perte de cheveux

Lire la suite
 - photo 13
Les œufs sont-ils vraiment bons pour les cheveux ?

Lire la suite
 - photo 14
Routine de soin : tout dépend de votre type de cheveux !

Lire la suite
 - photo 15
L’astaxanthine, un ingrédient anti chute de cheveux méconnu

Lire la suite
 - photo 16
L’avocat, un aliment vraiment bon pour les cheveux ?

Lire la suite
 - photo 17
Les 7 types d’ingrédients à éviter dans les produits capillaires

Lire la suite
 - photo 18
Est-ce que porter une casquette, un chapeau ou un bonnet peut influencer la perte de cheveux ?

Lire la suite
 - photo 19
Nos 7 conseils pour prendre soin de vos cheveux en vacances

Lire la suite
 - photo 20
La perte de cheveux, une histoire d’hormones ?

Lire la suite
 - photo 21
Cheveux gras et perte de cheveux

 

Lire la suite
 - photo 22
La vitamine A, incontournable pour des cheveux en bonne santé ?

Lire la suite
 - photo 23
Le poisson, un aliment clé pour des cheveux en bonne santé

Lire la suite
 - photo 24
Les allergies influencent-elles la santé des cheveux ?

Lire la suite
 - photo 25
Zoom sur l’huile de coco et ses bienfaits pour les cheveux

Lire la suite
 - photo 26
Le safran, un ingrédient clé pour lutter contre la perte de cheveux

Lire la suite
 - photo 27
Les pellicules influencent-elles la chute des cheveux ?

Lire la suite
 - photo 28
Kératine : tout savoir sur le composant le plus important du cheveu

Lire la suite
 - photo 29
Est-ce qu’une alimentation trop sucrée peut provoquer la perte de cheveux ?

Lire la suite
 - photo 30
Est-ce qu’un régime peut provoquer la perte de cheveux ?

Lire la suite
 - photo 31
Quel lien entre vitamine D et perte de cheveux ?

Lire la suite
 - photo 32
Printemps : comment réduire l’impact de la chute de cheveux saisonnière ?

Lire la suite
 - photo 33
Alcool : quel impact sur la santé capillaire

Lire la suite
 - photo 34
Tout savoir sur les compléments alimentaires

Lire la suite
 - photo 35
La chute de cheveux saisonnière : comment l’éviter ?

Lire la suite
 - photo 36
Thyroïde : quand les hormones influent sur la perte de cheveux

Lire la suite
 - photo 37
Livraison gratuite
 - photo 38
Expédié en 48h
 - photo 39
Retour gratuit sous 14 jours
 - photo 40
Paiements sécurisés

Le présent site Internet utilise des cookies. Certains cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site Internet et, s'ils sont désactivés, provoquent une dégradation de l'expérience utilisateur ou désactivent certaines fonctionnalités du site. D'autres cookies sont utilisés à des fins d'analyse ou de marketing. Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Vous pouvez tout à fait les refuser si vous le souhaitez.