Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 1
Stress de la rentrée et perte de cheveux
Ecrit le 24-08-2021

Si la rentrée est synonyme de réjouissance pour certains, elle est avant tout une source de stress pour beaucoup d’entre nous. Retour au travail ou à l’école, fatigue et reprise d’un planning souvent chargé : nombreux sont ceux qui déplorent une perte de cheveux durant cette période de transition. Quel est le lien entre la chute capillaire et la rentrée ? Et que faire pour y remédier ? Explications et conseils.

Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 4

 

Les vacances sont finies, l’automne approche et le moral est en berne. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le mois de septembre est généralement chargé en émotion, en anxiété et en stress. Mais ce n’est pas tout.

Pour beaucoup d’entre nous, la rentrée implique aussi un changement capillaire. Les cheveux semblent plus fins, ils sont cassants et ils tombent beaucoup plus qu’habituellement. Sur l’oreiller, le sol ou nos vêtements : on en retrouve partout.

 

Stress de la rentrée : comment expliquer la perte de cheveux ?

 

À l’instar d’un événement traumatisant, d’un choc ou d’une grande fatigue, la rentrée fait partie de ces périodes qui peuvent induire du stress et provoquer chez certaines personnes des réactions physiques difficiles à supporter, dont la perte de cheveux.

Ce phénomène est en réalité assez simple à décrypter : sous l’effet du stress, qu’il soit physique ou psychique, le corps libère des hormones (adrénaline, androgènes, cortisol…) et des radicaux libres pour s’armer et se défendre. Mais les follicules pileux résistent mal à ce dérèglement.

Lorsque le cheveu tombe à la suite d’une période ou d’une expérience stressante, on parle d’un « effluvium télogène », c’est-à-dire d’une perturbation du cycle de vie naturel du cheveu.

Le cycle de vie du cheveu comporte trois phases :

  • La croissance (phase anagène), qui dure entre deux et cinq ans et durant laquelle le cheveu pousse de 10 à 15 cm chaque année.
  • Le repos (phase catagène), qui dure deux à trois semaines et qui consiste en l’arrêt progressif de la croissance du cheveu.
  • La chute (phase télogène), qui s’étend sur environ trois mois. Le cheveu tombe lorsqu’un nouveau follicule pileux est prêt à le remplacer.

Sous l’effet du stress, ce cycle de vie du cheveu peut être perturbé. Les cheveux passent alors beaucoup plus vite à la phase de repos ou de chute. Ils sont affaiblis et tombent. La chevelure est clairsemée et certaines zones du crâne peuvent être plus concernées que d’autres.

En temps normal, nous perdons naturellement entre 50 et 100 cheveux par jour. En cas d’effluvium télogène, nous pouvons en perdre jusqu’à 300.

 

Perte de cheveux due au stress : que faire ?

 

Il n’existe pas de réelle solution pour résoudre le problème de la perte de cheveux liée au stress. Hormis, bien sûr, de diminuer ce stress ! Il s’agit ensuite de faire preuve de patience pour que la chevelure endommagée se rétablisse petit à petit en entamant de nouveaux cycles.

La bonne nouvelle, c’est qu’une période de stress en tant que telle et la perte de cheveux qui va avec n’aura habituellement pas de répercussions à long terme. Généralement, l’effluvium télogène ne cause pas de calvitie ou de perte de cheveux définitive.

Mais cela vaut seulement s’il s’agit d’une situation assez unique et non dramatique. Si les périodes de stress sont fréquentes, le système hormonal sera de plus en plus perturbé au fil du temps et les conséquences peuvent être considérables : les cheveux seront tellement fragilisés qu’ils ne seront plus capables de pousser.

Petit à petit, cet état de tension va aussi favoriser les carences en nutriments, minéraux et vitamines, pourtant nécessaires à la croissance des cheveux. La kératine, notamment, une protéine naturelle et indispensable au cheveu, sera grandement endommagée à chaque période de stress. Non seulement les cheveux seront fragilisés, mais ils seront, en plus, dépourvus de tous les apports dont ils ont besoin pour être nourris de l’intérieur et se renforcer.

La gestion du stress est donc primordiale pour les personnes touchées par ce phénomène.

Vous remarquez une perte de cheveux plusieurs mois après une période de stress ? C’est possible ! La chute de cheveux provoquée par un changement hormonal, une période de stress ou une grande fatigue peut survenir trois à six mois plus tard.

 

Nos conseils si vous perdez vos cheveux à cause du stress

 

  • Faites votre possible pour atténuer ou supprimer votre stress au quotidien. C’est en vous attaquant à la source du problème que vous pourrez le régler au mieux.

Si la situation n’est que passagère, mettez en place des actions bénéfiques pour votre bien-être physique et mental : méditez, pratiquez une activité physique régulière, mangez sainement et assurez-vous de dormir suffisamment. Prenez soin de vous en vous accordant aussi des moments de qualité : un massage, une balade en pleine nature, un bain chaud, une soirée avec un proche… Tout ce qui vous aide à vous détendre est bon à prendre !

Si la situation de stress persiste, réfléchissez aux changements que pouvez opérer pour améliorer votre mode de vie à long terme. N’hésitez pas à vous entourer de personnes compétentes pour vous aider à identifier et implémenter ces changements (thérapeutes, psychologues, coachs…). 

  • Relativisez et concentrez-vous sur le positif ! Rappelez-vous les rentrées des années précédentes qui se sont finalement bien déroulées, pensez à vos futures vacances et essayez de n’envisager qu’une journée à la fois, car c’est souvent la perspective d’une montagne à gravir qui engendre du stress. Prises séparément, les journées seront sûrement moins stressantes. 

Réjouissez-vous aussi des côtés positifs de la rentrée : de nouveaux projets, les retrouvailles avec des collègues ou des proches, la reprise de certaines activités que vous aimez, etc.

  • Prenez soin de vos cheveux ! Massez votre cuir cheveluchaque jour durant quelques minutes pour activer la microcirculation et soulager vos racines. Effectuez délicatement des petites rotations sur toute votre tête avec le bout des doigts.

Nourrissez vos cheveux de l’intérieur grâce à une alimentation saine et variée. La santé du cheveu repose sur l’absorption dans l’alimentation de certains nutriments qui aident à construire la fibre capillaire (zinc, vitamine C, vitamines du groupe B, etc.). Si vous perdez vos cheveux de manière inhabituelle, c’est qu’ils sont déjà fragilisés et que vous avez probablement des carences alimentaires.

En plus d’une alimentation parfaitement variée et équilibrée qui vous apportera vos apports quotidiens, il s’agira donc aussi de combler ces carences. Optez pour une supplémentation en vitamines, minéraux et oligo-éléments en bonnes quantité et qualité.

Les cures Intense Repair de Krynéo  ont été formulées pour combler les besoins des hommes et des femmes en cas de perte de cheveux. En plus des vitamines et minéraux essentiels aux cheveux, les cures Krynéo s’adressent aussi à l’ensemble des facteurs qui influencent votre santé capillaire : stress, sommeil, hormones, etc.

  • Consultez un.e médecin ou un.e dermatologue si la perte de cheveux est excessive ou si vous remarquez des zones de cheveux nettement moins fournies. Un bon diagnostic vous permettra un meilleur rétablissement.

 

Bonne rentrée à tous et à toutes !

 

Vous souhaitez en savoir plus ou en discuter ?

Nous répondons à vos questions et nous vous conseillons par téléphone au 00352/26 95 70 56 ou par email à info@kryneo.com.

Pour encore plus de conseils liés à la santé capillaire, rejoignez-nous sur les réseaux sociaux.

Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 5

Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 6

Pour découvrir quelle cure Krynéo est adaptée à votre situation capillaire, faites le test

Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 7
Le germe de blé, un super-aliment pour les cheveux ?

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 8
Carence en vitamine C et perte de cheveux

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 9
Stress de la rentrée et perte de cheveux

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 10
Les œufs sont-ils vraiment bons pour les cheveux ?

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 11
Routine de soin : tout dépend de votre type de cheveux !

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 12
L’astaxanthine, un ingrédient anti chute de cheveux méconnu

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 13
L’avocat, un aliment vraiment bon pour les cheveux ?

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 14
Les 7 types d’ingrédients à éviter dans les produits capillaires

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 15
Est-ce que porter une casquette, un chapeau ou un bonnet peut influencer la perte de cheveux ?

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 16
Nos 7 conseils pour prendre soin de vos cheveux en vacances

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 17
La perte de cheveux, une histoire d’hormones ?

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 18
Cheveux gras et perte de cheveux

 

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 19
La vitamine A, incontournable pour des cheveux en bonne santé ?

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 20
Le poisson, un aliment clé pour des cheveux en bonne santé

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 21
Les allergies influencent-elles la santé des cheveux ?

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 22
Zoom sur l’huile de coco et ses bienfaits pour les cheveux

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 23
Le safran, un ingrédient clé pour lutter contre la perte de cheveux

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 24
Les pellicules influencent-elles la chute des cheveux ?

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 25
Kératine : tout savoir sur le composant le plus important du cheveu

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 26
Est-ce qu’une alimentation trop sucrée peut provoquer la perte de cheveux ?

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 27
Est-ce qu’un régime peut provoquer la perte de cheveux ?

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 28
Quel lien entre vitamine D et perte de cheveux ?

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 29
Printemps : comment réduire l’impact de la chute de cheveux saisonnière ?

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 30
Alcool : quel impact sur la santé capillaire

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 31
Tout savoir sur les compléments alimentaires

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 32
La chute de cheveux saisonnière : comment l’éviter ?

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 33
Thyroïde : quand les hormones influent sur la perte de cheveux

Lire la suite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 34
Livraison gratuite
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 35
Expédié en 48h
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 36
Retour gratuit sous 14 jours
Stress de la rentrée et perte de cheveux - photo 37
Paiements sécurisés

Le présent site Internet utilise des cookies. Certains cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site Internet et, s'ils sont désactivés, provoquent une dégradation de l'expérience utilisateur ou désactivent certaines fonctionnalités du site. D'autres cookies sont utilisés à des fins d'analyse ou de marketing. Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Vous pouvez tout à fait les refuser si vous le souhaitez.