Delphine

3 min
Aussi inesthétiques que difficiles à traiter, les pellicules embarrasseraient une personne sur deux. Un phénomène qui complique le quotidien de ceux qui en souffrent mais qui peut aussi impacter la santé et l’aspect de leurs cheveux... s’ils laissent la situation empirer !

Les pellicules : savoir les reconnaître pour mieux les traiter

Il existe deux types de pellicules :

 

  • Les pellicules sèches

Fines et blanches comme des petits flocons, elles se détachent et tombent facilement du cuir chevelu.

Ces pellicules sont les plus courantes et elles sont provoquées par le pityriasis, un champignon inactif présent dans tous les cuirs chevelus, mais qui s’active chez certaines personnes... sans que l’on ne sache vraiment pourquoi !

Sous l’action du pityriasis, le système de renouvellement cellulaire naturel de la peau (l’évacuation de cellules mortes pour en fabriquer de nouvelles) s’accélère et ces cellules mortes s’accumulent pour enfin tomber en nombre de manières inesthétique.

 

  • Les pellicules grasses

Souvent associées à des démangeaisons et des irritations, ces pellicules sont présentes sur les cuirs chevelus gras et s’accumulent en plaques jaunes dans les cheveux. Elles touchent en particulier les enfants, mais peuvent aussi se déclarer plus tard chez les adultes de tous âges.

Certaines pellicules peuvent également être dues à des maladies, des infections ou des parasites (eczéma, psoriasis, teignes, etc.). Elles sont plus rares et nécessitent un traitement adapté.

Dans tous les cas, il est important de consulter un dermatologue pour poser un diagnostic clair et définir le traitement le mieux indiqué selon votre type de pellicules.

 

Les facteurs aggravants

Les facteurs pouvant provoquer et/ou aggraver l’apparition de pellicules sont nombreux : le stress, un déséquilibre hormonal, un régime alimentaire trop acidifiant, des règles abondantes chez la femme, une trop grande utilisation de gel ou de laque, des teintures ou brushings trop fréquents, le port d’un bonnet, un rinçage superficiel des cheveux lors de la douche...

 

Pellicules et perte de cheveux : quel lien ?

Bonne nouvelle : contrairement à ce que l’on imagine souvent, les pellicules – qu’elles restent collées au cuir chevelu ou qu’elles s’en détachent – ne provoquent pas de perte de cheveux. Elles peuvent par contre aggraver une chute de cheveux existante, puisqu’un cheveu en bonne santé dépend grandement d’un cuir chevelu sain ! Il est donc primordial d’en prendre soin et de traiter le problème afin de ne pas endommager ou empirer votre état de santé capillaire.

 

Nos conseils

 

  • Evitez les shampoings trop agressifs et utilisez les shampoings antipelliculaires avec parcimonie car ils peuvent, à trop grande fréquence, irriter le cuir chevelu et provoquer l’effet inverse à celui souhaité.

  • Rincez abondamment vos cheveux après le lavage afin qu’il ne reste pas de résidus des produits utilisés.

  • Limitez les aliments acidifiants (café, produits laitiers, charcuterie, viande rouge, sucre).

  • Veillez à avoir une alimentation complète et variée. L’objectif : nourrir votre peau et votre cuir chevelu de l’intérieur avec les bonnes vitamines et minéraux afin qu’ils soient hydratés et en pleine santé. Faites notamment le plein de vitamines A, B, C et E ainsi que de sélénium au quotidien.

Les cures Krynéo sont les seules qui comblent tous vos besoins journaliers pour une santé capillaire maximale, le tout uniquement avec des ingrédients naturels et dont l’efficacité est prouvée.

Nous répondons à vos questions et nous vous conseillons par téléphone au +352 957 056 ou par email à info@kryneo.com.

Pour encore plus de conseils liés à la santé capillaire, rejoignez-nous sur :

Delphine

Responsable communication