Delphine

5 min
C’est l’une des premières questions que l’on se pose lorsqu’on est confronté.e à une chute capillaire : « mes cheveux vont-ils repousser ? ». Nous faisons le point pour vous.

La santé capillaire est fragile et peut être influencée de manière positive ou négative tout au long de notre vie. Hommes ou femmes, nous sommes tous susceptibles de souffrir d’une ou plusieurs pertes de cheveux, qu’elles soient limitées ou aiguës. Et les causes de ces chutes capillaires sont diverses : période de stress, choc émotionnel, carences alimentaires, dérèglement hormonal, changements de saison… De la plus à la moins grave, les causes de la perte de cheveux sont nombreuses.

La réponse à notre question ne peut donc pas être aussi simple qu’un « oui » ou « non ». Car tout comme la chute de cheveux, la repousse dépend, elle aussi, de nombreux facteurs : la cause de la perte de cheveux, avant tout, puisqu’elle définira sa gravité, mais aussi son traitement et le soin que l’on porte à sa chevelure pour l’entretenir et la maintenir en bonne santé.

 

1. Identifier la cause de la perte de cheveux

La chute de cheveux peut être provoquée par une série de causes différentes qui impliquent chacune un degré de gravité variable et qui nécessitent des traitements spécifiques.

Pour traiter correctement une perte de cheveux et mettre toutes les chances de votre côté pour favoriser leur repousse, il s’agit donc avant tout de poser le bon diagnostic.

La première étape si vous êtes confronté.e à une perte de cheveux est de consulter rapidement un professionnel de la santé. Consultez cet article pour savoir qui consulter et quand en cas de perte de cheveux.

D’autres facteurs peuvent également influencer la repousse de vos cheveux : votre santé globale, vos carences nutritives éventuelles, l’hérédité, etc.

Les causes et les conséquences d’une perte de cheveux pouvant donc grandement varier au cas par cas, les généralités sont à éviter. Pour vous donner tout de même une idée des chances de repousse de vos cheveux, nous pouvons classer les chutes capillaires selon deux catégories générales : les cas où la repousse est probable et les cas où la repousse est compromise.

Les cheveux repoussent généralement après une chute capillaire due à :

 

  • Un changement de saison ou une période de stress modéré et/ou de Les cheveux tombent durant une période assez courte (quelques mois) et repoussent directement.

  • Des carences nutritionnelles. Si les besoins en vitamines, minéraux, oligo-éléments et acides aminés essentiels à la santé capillaire sont identifiés et rapidement comblés, la santé des cheveux peut être retrouvée. Pour garantir à vos cheveux tous les apports dont ils ont besoin pour être nourris de l’intérieur, suivez une alimentation variée et équilibrée. Renforcez aussi vos apports avec une cure de compléments alimentaires naturels: une solution curative pour rétablir la santé du cheveu et une solution préventive pour maintenir ensuite cette santé.

  • Une maladie. En cas de fièvre, de traitement du cancer ou de diverses infections, mais aussi suite à la prise de certains médicaments, vos cheveux peuvent chuter. Ils devraient repousser lorsque la situation sera revenue à la normale et que vous aurez retrouvé une meilleure santé.

  • Un dérèglement hormonal. La santé capillaire des hommes et des femmes est grandement influencée par les hormones. Pour en savoir plus, lisez notre article dédié à l’impact des hormones sur la santé du cheveu. Une fois l’équilibre hormonal retrouvé, les cheveux repoussent.

  • Un cycle de vie naturel du cheveu. N’oubliez pas qu’il est tout à fait normal de perdre de 50 à 100 cheveux par jour, car les cheveux se renouvèlent constamment selon un cycle de vie qui se déroule en trois phases :

    • La croissance(phase anagène), qui dure entre deux et cinq ans et durant laquelle le cheveu pousse de 10 à 15 cm chaque année.

    • Le repos(phase catagène), qui dure deux à trois semaines et qui consiste en l’arrêt progressif de la croissance du cheveu.

    • La chute(phase télogène), qui s’étend sur environ trois mois et durant laquelle le cheveu tombe lorsqu’un nouveau follicule pileux est prêt à le remplacer.

 

Les cheveux ne repoussent généralement pas après une chute capillaire due à :

 

  • Une alopécie androgénique qui n’est pas traitée suffisamment tôt. Ce type de perte de cheveux lié à la génétique et aux hormones est le plus répandu et pourtant le plus difficile à contrer. Il est cependant possible de freiner ou de stopper cette chute capillaire lorsqu’elle est prise en charge à temps avec des traitements médicamenteux ou hormonaux ou grâce à une supplémentation ciblée.

  • L’âge. Il est tout à fait naturel et presque inévitable de perdre plus de cheveux avec l’âge. Ceux-ci ne repoussent pas ou peu et la fibre capillaire devient plus fine à mesure que l’on vieillit.

 

2. Traiter la chute capillaire

Lorsque la cause de votre perte de cheveux est identifiée, il est temps de la traiter. On ne le dira jamais assez : pour améliorer votre santé capillaire, la clé est de réagir rapidement !

Si une carence alimentaire a provoqué votre chute capillaire, ajoutez sans attendre une cure de vitamines à votre routine santé. S’il s’agit d’une perte de cheveux naturelle liée à un changement de saison, il sera utile de renforcer votre organisme grâce à certaines vitamines et à la pratique d’une activité physique. En cas de stress ou de sommeil perturbé, le sport, la relaxation, la méditation ou un soutien psychologique pourront vous aider.

Le professionnel de la santé qui aura posé le diagnostic pourra vous aider à définir les actions à mettre en place pour améliorer l’état de votre santé, et donc de votre chevelure.

 

3. Prendre soin des cheveux

Si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour que vos cheveux repoussent et restent en bonne santé, suivez ces conseils :

  • Nourrissez vos cheveux de l’intérieur. Pour avoir des cheveux en bonne santé, la règle d’or est d’adopter une alimentation saine, variée et équilibrée. Tout commence donc par l’assiette. En cas de perte de cheveux, comblez vos carences grâce à une cure de compléments alimentaires spécialement formulée pour répondre aux besoins du cheveu.

  • Privilégiez une bonne hygiène de vie. La santé de vos cheveux dépend de votre santé générale. Certains réflexes santé sont donc essentiels : ne pas fumer, éviter l’exposition aux rayons UV, pratiquer une activité physique régulière, bien dormir et diminuer autant que possible les sources de stress au quotidien.

  • Utilisez des produits capillaires adaptés. Selon votre type de cheveu et l’état de votre cuir chevelu, veillez aux ingrédients présents dans vos produits capillaires et privilégiez les alternatives naturelles. Vérifiez bien que la composition de vos produits ne soit pas néfaste à la santé de votre cheveu. Lire notre article sur les ingrédients à éviter.

Nous répondons à vos questions et nous vous conseillons par téléphone au +352 957 056 ou par email à info@kryneo.com.

Pour encore plus de conseils liés à la santé capillaire, rejoignez-nous sur :

Delphine

Responsable communication