Delphine

4 min
Avec l’âge, vous remarquez que vos cheveux deviennent plus fins, ternes et secs ? Rien de plus normal ! Les cheveux, tout comme la peau et le corps dans son ensemble, ne sont pas épargnés par le temps qui passe. Mais quels sont les signes du vieillissement capillaire et est-il possible de retarder leur apparition ? Explications et conseils.

Le vieillissement capillaire, qu’est-ce que c’est ?

C’est la chevelure qui « prend un coup de vieux », tout simplement. À l’instar de la peau, le processus de vieillissement des cheveux commence assez tôt — vers 30 ou 35 ans —, avec des premiers effets visibles une dizaine d’années plus tard. Si vous remarquez donc vers 45 ou 50 ans que vos cheveux changent d’aspect, c’est normal et naturel… mais cela n’en reste pas moins perturbant ! Pour celles et ceux qui subissent ces changements capillaires, l’impact sur le moral et la confiance en soi peut être important.

 

Comment s’explique le vieillissement capillaire ?

Avec les années, le cycle de vie du cheveu ralentit. Les follicules pileux sont moins actifs, se renouvèlent plus lentement et tombent plus rapidement. Le cuir chevelu, lui aussi, est marqué par le temps : la microcirculation est plus faible, ce qui stimule moins la racine des cheveux.

S’ajoute à ce phénomène une autre réalité : en avançant en âge, le corps s’affaiblit. Bouleversements hormonaux, tabac et pollution, carences alimentaires, rayons UV… Au fil du temps, toutes ces agressions peuvent provoquer des dommages considérables sur la santé capillaire, dont une diminution du renouvellement cellulaire… et donc de la pousse des cheveux !

Notons aussi que la production de sébum et de kératine diminue avec l’âge. Moins bien hydratés, les cheveux deviennent donc plus rêches, poreux et cassants.

 

Quels sont les signes du vieillissement capillaire ?

En plus de pousser moins vite et de tomber plus rapidement, c’est surtout l’aspect des cheveux qui change avec les années. Plus fragiles et cassants, ils perdent en épaisseur et en volume.

Cette perte de densité de la chevelure est d’ailleurs souvent le premier signe que l’on remarque : le cuir chevelu est de plus en plus clairsemé, en particulier sur le haut du crâne, et la fibre capillaire est nettement plus fine qu’auparavant.

Un autre symptôme très habituel du vieillissement capillaire est le changement de couleur : en raison d’une diminution de la sécrétion de mélanine, les cheveux deviennent gris ou blancs.
La transformation de la couleur des cheveux de leur couleur d'origine au gris est due à une accumulation de peroxyde d'hydrogène dans les particules de cheveux, qui le décolore de l'intérieur.
Il existe une enzyme appelée catalase qui décompose le peroxyde d'hydrogène en eau et en oxygène. Cependant, à mesure que l’on vieillit, la production de catalase commence à diminuer. Le résultat conduit à l'accumulation de peroxyde d'hydrogène dans le corps.
La catalase n'est pas la seule enzyme qui décompose le peroxyde d'hydrogène. La glutathion peroxydase, le principal antioxydant de l'organisme produit par le foie, convertit également le peroxyde d'hydrogène en eau. Comme pour la catalase, la production de glutathion diminue avec l'âge et donc l'apparition de cheveux gris se développe.


Peut-on limiter le vieillissement capillaire ?


Le vieillissement capillaire est inévitable, mais il est possible de freiner l’apparition de ses signes. La clé : anticiper ce changement et prendre grand soin de votre crinière. Voici quelques réflexes à adopter pour que vos cheveux ne prennent pas une ride (ou presque !) :

Misez sur une bonne alimentation. C’est LE conseil le plus essentiel ! Et même si cela est valable tout au long de votre vie, il est plus crucial que jamais avec l’âge de faire attention à votre assiette et de vérifier que votre organisme y trouve tous les nutriments dont il a besoin au quotidien. Pour renforcer votre santé et booster votre métabolisme, ajoutez à votre routine des compléments alimentaires naturels et adaptés à vos besoins. Avec les bons minéraux, oligo-éléments et antioxydants, votre cheveu sera renforcé et plus résistant.

• Utilisez des soins adaptés. Pour ralentir l’apparition des signes de l’âge, la règle d’or est d’anticiper ! C’est comme pour les rides : si vous les traitez lorsqu’elles sont bien installées, il est déjà trop tard. Dès les tout premiers effets de l’âge sur vos cheveux, commencez à utiliser des shampoings et des soins redensifiant et riches en actifs antioxydants.

Prenez soin de vos cheveux en adoptant les bons gestes : massez votre cuir chevelu du bout des doigts pour stimuler la microcirculation, utilisez des produits capillaires de qualité (lire notre article sur les ingrédients à éviter), privilégiez le séchage naturel de vos cheveux et évitez les plaques chauffantes, qui abîment la fibre capillaire.

 

 

 

Vous avez aimé nos conseils?

Poursuivez votre voyage vers des cheveux plus sains et plus forts avec nos cures spécialement conçues pour vous.

Je découvre ma cure

Nous répondons à vos questions et nous vous conseillons par téléphone au +352 957 056 ou par email à info@kryneo.com.

Pour encore plus de conseils liés à la santé capillaire, rejoignez-nous sur :

Delphine

Responsable communication